Investir en immobilier sans riba Grace à la sous location professionelle et légale

3 façons d’investir dans la pierre de manière halal

 

Si les musulmans de France ont à cœur de respecter l’interdiction du riba, il n’en demeure pas moins qu’ils aspirent à devenir propriétaire de façon éthique. Heureusement, l’immobilier halal est en plein essor et ne finit pas d’intéresser les croyants. Aujourd’hui, Muslim Immo décrypte pour vous les alternatives qui vous sont proposées pour accéder à la propriété.

1. Le crédit immobilier halal ou la mourabaha

Depuis quelques années, le crédit sans intérêts usuraires fait beaucoup parler de lui. Ce concept de « crédit halal » existe bel et bien dans notre religion et s’appelle la mourabaha.

a) Le concept

La mourabaha est un contrat de vente avec une marge bénéficiaire. Ce dernier permet aux musulmans d’accéder à la propriété conformément à leur éthique. Pour ce faire, cette vente met en relations quatre acteurs :

  • Vous ;
  • Le propriétaire ;
  • L’agence de conseils en finances islamiques ;
  • Les banques classiques.

Cette alternative est rendue possible grâce à un acte de commerce qui remplace l’acte de prêt. Concrètement, la banque achète le bien que vous convoitez et vous le revend. Cette revente est conditionnée par une marge de profit convenue à l’avance.

De son côté, la société de conseils est présente pour vous accompagner tout au long de ce processus. Elle commence par faire le bilan de votre situation et détermine votre capacité de remboursement. Puis, elle prend contact avec l’agence immobilière ou les vendeurs, en tant que courtiers. C’est l’occasion pour eux d’expliquer les spécificités de la procédure qui reste encore méconnue. En définitif, il s’agit d’une transaction commerciale dans laquelle, vous payez un bénéfice plutôt qu’un intérêt.

b) Les avantages

Grâce à cette solution, vous payez de façon échelonnée en fonction de la durée de votre prêt et de vos capacités de remboursements. Aussi, vous n’êtes plus « contraint » de mettre vos convictions de côté pour prétendre à la propriété. Enfin, vous pouvez habiter le bien et devenir propriétaire juste après la signature du contrat.

c) Les inconvénients

En revanche pour prétendre à la mourabaha, vous devez :

  • Avoir un apport de 15 à 20 % du montant du bien.
  • Être en CDI depuis au moins 6 mois.
  • Avoir une excellente capacité de remboursement.
  • Prévoir des frais de notaire.
  • Anticiper les éventuels travaux et charges de copropriété que vous devrez régler.

La liste commence à être longue et l’addition un peu salée. Ici, on comprend bien que cette alternative au crédit classique nécessite des revenus conséquents et une situation financière très confortable.

2. La sous-location professionnelle comme transition

Si vous ne pouvez pas devenir propriétaire de cette façon-là. Sachez qu’il existe d’autres options. Investir dans l’immobilier de manière halal ne se limite pas à l’achat d’un bien via la mourabaha. Vous pouvez aussi l’acheter comptant, autrement dit l’acheter « cash ».

Nous sommes d’accord : pour acheter, il faut des fonds. Et pour accroître votre capital, vous pouvez :

  • Travailler en tant que salarié(e) et mettre de l’argent de côté pendant très longtemps.
  • Trouver une activité annexe dans laquelle vous gagnerez des revenus passifs sans vendre votre temps contre de l’argent.

Pour cette deuxième option, la sous-location professionnelle est la solution idéale. Grâce à elle, vous pouvez augmenter vos revenus de façon significative. Pour la location courte durée d’un seul bien, on parle d’une fourchette de bénéfices allant de 500 € à 1200 € par mois. Que dire alors, si vous en sous-louez plusieurs ?

Prenons un exemple concret : Si vous sous-louez 10 appartements en 2 ans (ce qui est largement réalisable) et que chacun d’entre eux vous rapporte en moyenne 700€ par mois ; vous pourrez obtenir 84 000€ par an.

→ Voici notre calcul : 700€ (rente au mois pour un appartement) x 10 (le nombre d’appartements à votre actif) = 7 000€

→ Multiplions à présent ces 7 000€ par 12 (nombre de mois dans l’année) = 84 000€.

Au bout d’un an, vous aurez donc de quoi investir dans un studio ou un 2 pièces en province ! De plus, si vous réitérez ce type d’investissement, vous pourrez vous constituer un capital coquet en quelques années.

Certes, cela demande un investissement de départ. Néanmoins, il s’agit d’un budget nettement moindre comparé à l’apport et aux mensualités que vous devrez assumer.

Mieux encore, la sous-location professionnelle vous permettra de générer des rentes immobilières sans passer par la banque et ne vous obligera pas à être propriétaire pour le faire. Un combo gagnant pour économiser d’importantes sommes d’argent en vue d’un futur achat.

➡️ Lire aussi : Sous-location professionnelle : qu’est-ce que c’est ?

3. L’achat comptant

Un paiement comptant est un achat que vous êtes en mesure de payer sans crédit immobilier. Pour y parvenir, la sous-location professionnelle est une option que vous pouvez envisager. Nous ne vous disons pas que vous pourrez acheter une grande bâtisse proche de Paris en moins d’un an.

Mais nous savons avec certitudes que vous serez en mesure d’acheter un appartement ou une maison en fonction des prix qui se pratiquent dans votre région. En ayant plusieurs sous-locations à votre actif, vous cumulez des rentes sans que cela n’empiète sur votre temps. Votre mission consistera à les économiser intelligemment pour financer votre bien vous-même.

Chez Muslim Immo, nous mettons un plan d’action qui vous accompagne étape par étape pour devenir rentier sans crédit. Une alternative qui a fait ses preuves et qui est légale tant sur le plan juridique que religieux. À ce jour, la formation et le coaching réunis ont été un véritable tremplin dans la vie professionnelle et spirituelle de nombreux musulmans. Devenir des sous-loueurs professionnels a facilité le chemin vers leurs ambitions sans qu’ils renoncent à leurs convictions.

Besoin d’informations supplémentaires ? Prenez dès maintenant contact avec notre conseillère. ➡️ Je souhaite en savoir plus.

Cet article sur l’immobilier halal vous a été utile ? Partagez avec nous vos impressions dans les commentaires et n’oubliez pas de le diffuser sur vos réseaux favoris !

Sources :

Economie.gouv.fr

Bouygues immobilier

Laisser un commentaire