Investir en immobilier sans riba Grace à la sous location professionelle et légale

3 conseils pour développer le mindset de la musulmane qui entreprend

 

Si devenir une entrepreneuse musulmane à succès est l’un de vos plus grands rêves, vous devez absolument adopter le bon mindset. Un petit conseil ? Faites taire vos doutes en consacrant votre énergie à évoluer. Des idées, vous en avez des dizaines, mais si vous ne passez pas à l’action et que vous ne surpassez pas vos peurs, votre business n’existera que dans votre tête. Dans cet article, découvrez 3 étapes incontournables pour entreprendre sereinement.

1. Sortir de la position victimaire

Vous avez sûrement entendu que l’état d’esprit détermine les pensées et influence les actions qui en découlent. D’ailleurs, ce qui revient souvent dans le discours de nos sœurs, ce sont de nombreuses croyances limitantes qui les empêchent d’avancer.

Pour résumer, vous vous dîtes que :

  • La société ne veut pas de vous à cause de votre voile.
  • Le système vous oblige à rattraper vos prières le soir.
  • Le travail ne vous permet pas de profiter de vos enfants ni de les voir grandir.
  • Les factures que vous devez payer vous attendent et vous obligent à subir toutes ces injonctions.

Et si vous changiez de paradigme ? Certes, travailler avec son hijab quand on vit en France, c’est compliqué. D’ailleurs, ce n’est plus un secret pour personne. Dans le secteur public, le personnel est soumis à une obligation de neutralité. Quant au privé, la loi permet aux entreprises de l’interdire ou non, selon leur bon vouloir. Résultat : vous êtes nombreuses à vous plaindre du monde du travail et de l’islamophobie ambiante.

Le problème ? C’est que vous accusez la société et le système dans lequel vous vivez, comme s’ils étaient responsables de votre bonheur. Très chères sœurs, voir le monde entier comme une menace ne vous aidera en rien. Pire encore, plus vos plaintes seront nombreuses, plus vous les verrez comme une montagne infranchissable. Si vous voulez sortir de ce fatalisme, vous devez changer votre état d’esprit en premier.

Rappelez-vous :

« En vérité, Allah ne modifie point l’état d’un peuple, tant que les gens qui le composent ne modifient pas ce qui est en eux-mêmes. » (Sourate Ar-Ra’d v.11)

2. Placer sa confiance en Allah

Et si vous pouviez enfin vivre votre foi au grand jour ? Et si vous vous libériez de ces chaînes psychologiques qui vous empêchent de mettre en place votre projet ?

Le tawakkul

Pour commencer toute chose, il faut un plan. Mais la première action que vous devez mener se déroule dans votre for intérieur. Vous devez placer votre confiance en Allah et vous remettre totalement à Lui. Racontez-lui vos soucis, votre désarroi et vos plaintes directement. C’est uniquement par Sa volonté que vous pourrez vivre la vie dont vous rêvez.

« […] c’est en Allah qu’il faut avoir confiance, si vous êtes croyants ». (Sourate Al Maidah, v.23)

Les causes

Dès lors que vous vous êtes confiées et réfugiées auprès de Lui, vous devez agir. Entreprendre, c’est sortir de sa zone de confort et changer ses habitudes pour aller de l’avant. Oui, cela fera ressortir vos peurs les plus profondes, surtout si vous n’êtes pas très aventurière. Mais vous n’êtes pas seules, vous l’avez Lui.

Mettez en place un plan d’action concret avec des deadlines. Puis, adressez-vous à Lui directement pour qu’Il vous accompagne dans cette aventure entrepreneuriale. Il est le seul capable de dénouer vos nœuds et de défaire vos blocages.

3. Adopter la posture d’une entrepreneuse musulmane digne et responsable

Aussi, si vous rêvez d’indépendance financière et de liberté, rappelez-vous d’une chose : les circonstances dans lesquelles vous vivez ont été créées par Allah. Allah n’est pas ignorant de ce que vous vivez et des problématiques que vous rencontrez. Soyez donc sans crainte. Il ne veut pas que vous soyez à terre ni que vous soyez rabaissée. Bien au contraire, Il attend de vous que vous adoptiez une posture de femme musulmane digne, car Il ne vous a assujetti à personne si ce n’est à Lui. Pour sortir de ce fatalisme, voici deux missions :

1 – Cherchez des solutions

Nous ne sommes plus au début de l’entrepreneuriat féminin et musulman. Beaucoup de femmes talentueuses ont déjà prouvé qu’il était possible de travailler avec son hijab et gagner sa vie différemment. Elles ont ouvert la voie, à vous, de créer la vôtre. Et si vous manquez d’idées pour créer votre entreprise, sachez que la liste est longue et que les possibilités sont infinies.

➡️ Besoin d’une piste ? Lire aussi : C’est quoi la sous-location professionnelle ? Zoom sur activité en pleine expansion

2 – Investissez en vous-même

Pour vous aider à surmonter vos peurs, vous pouvez aussi vous faire accompagner. Lorsqu’on souhaite entreprendre, on se sent souvent seule et incomprise. Parfois, notre entourage nous décourage, car ils projettent sur nous leurs propres peurs. Cela dit, n’en faîtes pas une réalité. Cherchez toujours l’assistance d’Allah en premier et entourez-vous de professionnelles qui pourront faire ressortir le meilleur de votre potentiel.

3 – Passez à l’action

Enfin, nous vous conseillons d’agir. C’est en forgeant qu’on devient forgeron, et cet adage vaut pour tous les projets qui restent enfouis dans nos têtes. Donnez vie à vos idées en faisant un premier pas. Il n’y a que comme ça que vous pourrez avancer. Certes, ce ne sera pas parfait tout de suite et ça ne le sera sûrement jamais. Mais assurément, vous vous améliorerez.

Pour finir, retenez que dans l’entrepreneuriat, le bon état d’esprit consiste à : ne pas se victimiser, placer sa confiance en Allah et agir. D’ailleurs, avez-vous pensé à notre coaching ? Telle une solution 2 en 1, nous vous proposons de retrouver le contrôle sur votre vie professionnelle, et personnelle en devenant rentière sans crédit. Alors si cette solution vous intéresse, visionnez sans plus attendre notre webinaire.

➡️ Je découvre le webinaire pour devenir rentière sans crédit

Sources :

Service-public.fr

Laisser un commentaire